Présentation de la Dar Al Oumouma (Maison des Mères)

de Tazarine

 

 

 

Dar Al Oumouma signifie « La maison des mères ». La maison d’accouchement permet ainsi une maternité sans risque pour les femmes de la région, souvent domiciliées dans des villages reculés sans accès à un médecin.

La ville de Tazarine est une commune rurale de la province de Zagora, dans la région Souss-Massa-Drâa, dans le sud du Maroc. Tazarine est le chef-lieu d’un secteur qui couvre six communes rurales dont la population totale s’élève à 43’000 habitants.

Création

La maison a été créée en partenariat avec l’UNICEF dans le cadre du Projet sur l’amélioration de l’accès aux soins obstétricaux en milieu rural du Programme de Coopération Maroc-UNICEF 2002-2006 (partenariat entre l’UNICEF et le Comité Espagnol).

Elle a ouvert ses portes en février 2005, une des quatre premières du Maroc. Le bâtiment a été construit par l’Unicef. L’ONG espagnole El Monte a également contribué à l’équipement et l’installation de la maison.

Elle est gérée par l’Association Dar Al Oumouma, créée le 18 mars 2004, dont tous les membres sont bénévoles. Leurs objectifs sont :

- Accueillir et héberger des femmes enceintes sur le point d'accoucher et qui habitent des localités loin du centre de santé.

- Réduire la mortalité des femmes.

- Contrôler la grossesse.

-Réaliser des campagnes de sensibilisation sur la maternité sans risque dans les différents douars des cinq communes partenaires du projet.

L’ensemble des cinq communes du Sagho qui en bénéficient (Tazarine, N’Kob, Aït Ouallal, Aït Bou Daoud et Taghbalt) participent à ses frais de fonctionnement, à hauteur de 50’000 dirhams par an [6’223 CHF, NDLR] (10'000 dh par commune [1’245 CHF, NDLR]).

Carte de mobilité (provenance des femmes ayant bénéficié des prestations de la Dar al Oumouma)

Ce montant doit couvrir les frais des deux permanentes, l’entretien de la Maison, l’électricité, etc… et l’essence utilisée par les ambulances. Il est malheureusement insuffisant car d’autres besoins se font ressentir, notamment la nécessité d’avoir un véhicule pour transporter les femmes enceintes sur le point d’accoucher et leur permettre de rallier dans de meilleures conditions et plus rapidement la Dar Al Oumouma de Tazarine à partir de leurs petits villages éloignés et peu accessibles. Un véhicule 4x4 serait par conséquent indispensable pour pouvoir offrir ce service aux femmes qui pour l’instant doivent se contenter d’utiliser les transporteurs habituels qui relient les villages à Tazarine (l’association leur rembourse alors le coût de l’essence pour les trajets effectués).

Une convention de partenariat est établie avec chaque commune qui s’engage à financer une partie des frais de la Dar Al Oumouma. En principe, les communes devraient également financer chacune le salaire d’une animatrice. Malheureusement, à ce jour, seules deux communes ont respecté ce contrat. La Dar Al Oumouma manque donc grandement de renfort et aurait besoin d’une animatrice santé supplémentaire.

Fonctionnement

Les femmes qui le souhaitent peuvent venir dans la maison deux jours avant l’accouchement qui se déroule au centre de santé à côté de la maison des mères et y rester jusqu’à cinq jours après la naissance avec leur bébé.

Bureau et réception

Chambre des mères et bébés

Chambre destinée aux conjoints

 

Cuisine et sanitaires de la Dar Al Oumouma

Salon

Cour et garage pour l'ambulance

La maternité du centre de santé a été construite et financée par l’association français Leïla et Nawelle.

Elles sont accueillies par deux animatrices, Fatima Aït Baha et Fatima Ben Amar, qui assurent l’accueil et la permanence 7j/7 et 24h/24 et bénéficient de l’assistance de l’équipe du centre de santé (1 femme médecin, infirmières, 3 sages-femmes dont une engagée par la Dar Al Oumouma). Leur prise en charge avant, pendant et après l’accouchement à la Dar Al Oumouma est totalement gratuite. Elles peuvent venir accompagnées de leur conjoint si elles le souhaitent, une chambre destinée aux hommes a spécialement été créée dans la maison.

L'équipe de la Dar Al Oumouma entourant Hamid Touali, vice-président de Tiwizi

Au cours de leur séjour à la Dar Al Oumouma, les femmes reçoivent des cours de sensibilisation à l’hygiène de la mère et du bébé, à l’allaitement, aux maladies infantiles, aux principes de prévention, etc. dispensés par les animatrices santé.

En cas de problème trop grave pour être traité au centre, elles peuvent être immédiatement emmenées aux hôpitaux de Ouarzazate ou Zagora, grâce à une des ambulances de Tazarine.

La proximité de l’équipe médicale permet de réduire les délais d’intervention en cas de problème et d’apporter un support médicalisé ainsi qu’une formation à l’hygiène de base.

Réalisations

Accueil et hébergement de 85 femmes en 2005, 162 femmes en 2006, environ 200 femmes en 2007 et 285 femmes en 2009.

Un quart d’entre elles a bénéficié d’une intervention médicale et/ou d’un transfert à Ouarzazate. Pour ces femmes, si elles avaient accouché dans un des douars reculés, le délai de cette intervention aurait été repoussé de plusieurs heures, ce qui aurait multiplié les risques.

Actions de sensibilisation

Une fois par an, les membres de l’Association Dar Al Oumouma accompagnés par l’équipe médicale, partent faire une action de sensibilisation dans les douars.

Il s’agit d’expliquer l’utilité de la Maison, de chercher à savoir pourquoi certaines femmes ne souhaitent pas venir y accoucher, et de mener des actions d’informations et de sensibilisation à l’hygiène et aux notions de base médicales.

                                                                 Salle de cours

Suivi médical

A partir du 2ème mois de grossesse, un suivi est assuré au centre de santé voisin.

 

Coordonnées de l’Association Dar Al Oumouma

Contact : Président de l’Association Dar al oumouma : Mohmmed Toufikk

Téléphone : 00212 67690375

Email : association.dar.al.oumouma@gmail.com

 

Plus d’informations sur le concept des Dar Al Oumouma, ICI.

Bilan 2009 de la Dar Al Oumouma de Tazarine,

cliquez ici.