MICRO CREDIT TIWIZI

pour le développement d’activités génératrices de revenus

dans le domaine du tissage

 

 

Présentation de la bénéficiaire:

Nom, prénom : Rabha A.

Age : 55 ans.

Situation familiale : veuve avec 6 enfants dont 1 garçon bénéficiaire de deux parrainages de TIWIZI Suisse en juillet 2010 et 2011 (cliquez ici pour en savoir plus sur ces parrainages) et 5 filles.

Profession : sans (hormis le tissage).

Adresse: Ksar Taltfraout (commune Tadighouste - Goulmima - province Errachidia).

 

     

Choix de la bénéficiaire:

Personne souhaitant développer une activité artisanale (tissage de tapis et coussins) commerciale mais ne disposant pas des fonds nécessaires à l’achat des matières premières telles que la laine, les fils, les colorants, etc.

 

Présentation du village de la bénéficiaire:

Le village de Taltfraout est une khettara [canalisations souterraines aménagées il y a plusieurs siècles, NDLR] qui se situe au versant sud du Haut-Atlas à 15 km au nord de Goulmima (à 10 km de piste). La population est d’environ 1'600 habitants, presque tous agriculteurs.

Pour découvrir ce village et ses environs, cliquez ici.

Les femmes pratiquaient autrefois des métiers traditionnels comme le tissage. Ils sont actuellement en voie de disparition à cause de la pauvreté, de la concurrence et de l’absence de techniques de commercialisation.

La khettara est une galerie drainante qui amène l'eau de la nappe phréatique à la surface du sol, par gravité. La sortie de la Khettara se situe toujours au village. La conduite souterraine est accompagnée sur le sol par des puits d’aération qui servent aussi de points d'épuration. Pour en savoir plus sur les khettara, visitez le site www.l-eau-du-desert.com/Leau_du_desert/Khettaras.html.

 

Nature du microcrédit:

Grâce à une première avance de 350.- CHF équivalant à 2800 DH apportée en février 2011, notre intermédiaire sur place a pu acquérir une première quantité de matières premières (laine, fils, teintures, etc) qui permet désormais à la tisseuse bénéficiaire de produire plusieurs tapis et/ou coussins d’avance sans attendre une commande privée. Aussitôt les produits artisanaux finis, ces derniers sont vendus à des particuliers. Ainsi la bénéficiaire pourra rembourser le montant du microcrédit, sans intérêt, et retirer un bénéfice intéressant pour subvenir aux besoins de sa famille. Un second microcrédit, aux mêmes conditions, lui sera alors proposé pour poursuivre le partenariat.

 

Première évaluation de du l'avancée du micro-crédit en juillet 2011:

Rabha A. a commencé son travail de tissage et de fabrication de produits artisanaux authentiques notamment de l'abizar/tabizart qui est une cape en laine que les femmes de la région utilisent pendant l’hiver. Lors de notre visite auprès de la bénéficiaire de ce microcrédit à taux nul que l'Association TIWIZI Suisse lui a accordé en février 2011, nous avons constaté l’avancement de son projet. Elle a tissé 4 capes qui lui avaient été commandées et a pu s’approvisionner en matière premières nécessaires pour le reste de son travail. La laine étant une matière délicate à conserver, elle n’en achète que la quantité  qui lui est nécessaire et qui est utilisable sur le champ. En effet, la laine est difficilement stockable à cause des parasites qui peuvent l’abîmer. Nous étions satisfaits du travail de Rabha et nous l’avons encouragée dans la poursuite de son travail jusqu’au remboursement du microcrédit et surtout jusqu'à la constitution de son capital propre qui lui garantira l’autonomie financière dans ses futurs projets.

 

Tissage d'abizar (ou tabizart): capes d'hiver pour les femmes

 

  

    

Mme Rabah A. et Hamid Touali, vice-président de l'Association TIWIZI Suisse,

lors de sa visite en juillet 2011