Musique et chanteurs berbères

 

KHALID IZRI

Cliquez ici pour accéder aux  chansons et  vidéos téléchargées

 

L'artiste et chanteur berbère Khali Yachou (nom d'artiste Khalid Izri) est né en 1969 à Melilla, enclave espagnole du nord du Maroc. En tant que berbère dans une région de langue hispanique, il lutte pour son identité.

A l'âge de 5-6 ans, il chantait déjà des mélodies d'Elvis Presley et d'Abdelhalim (chanteur égyptien). En 1977, son oncle résidant à Paris vient passer des vacances à Melilla et amène une cassette contenant des chansons de Idir. Grâce à cet oncle, il vit son premier contact avec la chanson amazighe et se familiarise avec la musique berbère et commence à s'intéresser de plus en plus à sa propre culture. Une certaine curiosité envers son identité s'éveille mais le désoriente aussi car il ne parlait qu'espagnol.

Il apprend la guitare, l'harmonica et les percussions et imite dans un premier temps le répertoire de Idir et Djurjura entre autres. Dans un premier temps, il commence à composer des chansons en anglais mais son voisin et ami, le poète El Wariachi Abdelrafi, suscite en lui la volonté de composer des chansons en tamazight.

Son premier album "Tamwart inu" sort en 1988 et a immédiatement du succès, ce qui l'a poussé à continuer dans cette carrière. Son album suivant "Izri inu" en 1990 est l'aboutissement de ses premières connaissances de théorie musicale dans le cadre desquelles il centre son travail sur les harmonies vocales et sur certains rythmes traditionnels.

Parallèlement il poursuit des études en sciences économiques à la Faculté de droit de Rabat.

La musique de Khalid Izri puise ses racines dans les traditions berbères mais est aussi influencée par les musiques africaines et méditerranéennes. Sa voix de contre ténor révèle sa force et fait son succès auprès de la communauté berbère tant au Maroc qu'à l'étranger. Les sujets traités dans ses chansons concernent plusieurs domaines de la vie, mais plus précisément le social et la revendication identitaire: émigration, pauvreté, exploitation, condition de la femme, contradictions des valeurs de la société, identité culturelle.

Khalid Izri a remporté le premier prix de la catégorie variété au concours télévisé "Musica" en 1990 avec sa chanson "Lost Love" et le prix Media en 1991 lors du concours international organisé par Radio France Internationale. Il s'est produit dans plusieurs concerts au Maroc, principalement à Nador, depuis 1985 ainsi que dans plusieurs festivals au Maroc et à l'étranger.

CT

Sources du texte: www.bladi.net/+-khalid-izri-+.html; www.azawan.com/rif/izri/izri.htm.

 Photos: www.muziekpublique.be.