Evénements du mois de septembre 2010...

 

Ø 17 nouveaux parrainages concrétisés en juillet 2010 !

Notre campagne de parrainages lancée en avril a remporté un premier succès puisque ce sont 17 élèves qui ont pu bénéficier d’un soutien (kit scolaire complet, vêtements, couverture chaude ou encore romans de littérature classique) cet été lors de notre séjour sur place grâce à la générosité de plusieurs donateurs sensibles à notre action.

Tous ces enfants et jeunes sont issus de familles très défavorisées, la plupart orphelins de père, vivant dans le Ksar Goulmima ou les ksars environnants. La prise en charge des fournitures scolaires, des vêtements ou d’une couverture chaude pour l’hiver pour les élèves internes constitue pour ces familles dans le besoin une grande aide et les décharge de frais importants mais incontournables. Ceci d’autant plus que grâce à la diversité des parrainages, il nous a été possible de soutenir plusieurs fratries.

Ainsi ces écoliers et lycéens pourront commencer la nouvelle année scolaire dans de meilleures conditions.

Pour découvrir les élèves bénéficiaires de ces parrainages, cliquez ici.

Notre campagne de parrainages se poursuit tout au long de l’année. Vous pouvez donc, si vous le souhaitez, conclure en tout temps le parrainage de votre choix qui sera réalisé en juillet 2011 lors de notre prochain voyage sur place.

A l’avenir, d’autres formes de parrainages seront également proposées… Nous ne manquerons pas de vous informer des dernières nouveautés en temps voulu.

 

Ø Blocage de notre matériel humanitaire à l’aéroport de Casablanca : bientôt un épilogue heureux…

Nous espérons pouvoir enfin vous annoncer le dénouement des problèmes rencontrés par notre association lors de notre dernier envoi de matériel humanitaire à l’aéroport de Casablanca le 17 décembre 2009.

En effet, après avoir été amenés à annuler le don en faveur de l’association à laquelle était destinée plus d’une tonne de matériel et qui nous est malheureusement apparue peu fiable lors des démarches administratives de retrait de notre don, une organisation nationale dont le siège est à Rabat, réalisant des actions sociales en faveur des enfants dans tout le Maroc, s’est proposée pour devenir la nouvelle association bénéficiaire et entreprendre les démarches administratives relatives à la réception de tout le matériel alors stocké dans les entrepôts du frêt aérien de l’aéroport de Casablanca. Vu le statut de cette association et ses promesses de résoudre le problème en 3 jours, nous avons accepté leur aide. Bien mal nous en a pris...

En effet, ce n’est finalement qu’après 2 mois que la totalité des démarches administratives auprès des différents ministères pour obtenir l’exonération des taxes de douane a été obtenue par l’association, démarches qui semblent s’être multipliées et complexifiées depuis nos envois précédents. Malheureusement, au moment de formuler la demande d’exonération des frais de stockage à l’aéroport auprès de la direction de la Royal Air Maroc, gestionnaire du frêt aérien pour toutes les compagnies aériennes, cette demande a été tout simplement refusée et une taxe de 2000 Euros exigée en échange de nos 1000 kg de matériel… Montant exorbitant et peu légal vu que les associations marocaines bénéficiaires de dons de l’étranger sont généralement exonérées d’office des frais de stockage ! L’association bénéficiaire ne pouvant s’acquitter de cette somme énorme, et notre association non plus, nous avons été obligés de lancer des démarches pour tenter d’obtenir une réduction conséquente de ces frais, voire une annulation totale. Malheureusement, la RAM, en proie elle-même à cette période à d’importantes difficultés de gestion administrative et financière, ne s’est pas montrée flexible et a laissé la situation en l’état. L’association marocaine bénéficiaire de ce don se montrant peu efficace dans ces démarches pour tenter de résoudre le problème et de débloquer le matériel qui lui était pourtant destinée, nous n’avons eu de cesse de prendre de nombreux contacts  auprès de différents ministères marocains, de l’Ambassade de Suisse au Maroc, de l’Ambassade du Maroc en Suisse, du service d’aide aux Marocains de l’étranger, de la direction de l’aéroport de Casablanca, de son syndicat, etc. sans aucun succès. Après des dizaines de téléphones, e-mails, fax depuis la Suisse, le statut quo était de mise. L’association bénéficiaire, quant à elle, se faisait alors de plus en plus discrète à notre égard, semblant se désintéresser du matériel et nous laisser dans l’impasse. Même attitude de la seconde association qui devait bénéficier d'une partie du matériel envoyé en décembre.

Fin juin, aux dernières informations, notre matériel était toujours stocké dans l’entrepôt de l’aéroport, la RAM réclamant alors plus de 6000 Euros pour le récupérer !

Aujourd’hui, après plus de 8 mois de tractations impossibles et de contacts stériles, nous ne pouvons plus accepter que cette situation perdure.

La relation de confiance établie avec ces deux associations marocaine partenaires est désormais rompue car malgré nos encouragements et notre soutien constant par des téléphones très réguliers et de nombreuses démarches depuis la Suisse, ces organisations semblent ne plus se préoccuper du sort du matériel qui leur était destiné et sont désormais difficilement joignables.

Face à ce constat, en tant qu’association de solidarité, nous ne pouvons accepter qu’une telle quantité de matériel, fruit d’une année de travail entière pour la collecte et l’envoi, soit laissée à l’abandon dans un aéroport. Notre objectif principal est en effet que le matériel parvienne à ses bénéficiaires principaux, à savoir les écoliers marocains. Nous ne pouvons donc tolérer que cette situation se prolonge encore au cours des semaines à venir, ceci d’autant plus qu’aucune solution ne semble se profiler et qu’aucune aide ne nous est accordée.

Nous avons donc pris la décision, afin de sauver ce matériel réuni grâce au soutien de très nombreux donateurs et éviter une possible saisie par l’état, de solliciter l’Entraide Nationale, organisme étatique, oeuvrant dans tout le Maroc pour le bien des enfants et des adultes démunis.

Nous avons ainsi entrepris les contacts et démarches nécessaires afin que ce service de l’état, qui a accueilli favorablement notre demande, puisse disposer de la totalité du matériel bloqué à l’aéroport et résoudre le problème du fait de sa position particulière.

Ainsi, le matériel récolté permettra de créer une bibliothèque et une ludothèque dans l’une des maisons de bienfaisance de l’Entraide nationale dans la province d’Errachidia où nous intervenons habituellement ; les vêtements et fournitures scolaires seront également distribués aux élèves qui sont pris en charge dans ces mêmes internats.

Nous espérons vivement que cette démarche aboutira rapidement pour que cette mésaventure ne constitue plus qu’un mauvais souvenir dans les annales de l’association car notre seule et unique préoccupation à l’heure actuelle est que tout ce matériel humanitaire parvienne enfin aux principaux intéressés : les élèves marocains…

 

Ø 2 nouveaux projets concrétisés en juillet 2010 :

Equipement partiel des 3 centres préscolaires du Ksar Goulmima

Cliquez ici pour prendre connaissance de ce projet.

Equipement de la Dar Al Oumouma (« Maison de la Mère ») à Tazarine

Cliquez ici pour prendre connaissance de ce projet.

 

Ø Ouverture prochaine de notre "Boutique Solidaire TIWIZI", boutique d’artisanat berbère et de produits alimentaires et cosmétiques traditionnels marocains en ligne.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

 

Ø L'Association TIWIZI Suisse sur le site PLANET’NGO

Depuis fin juillet, notre association est visible sur le site PLANET’NGO afin de mieux se faire connaître du grand public et d’éventuels donateurs et sponsors et de présenter ses réalisations, ses besoins en matériel et en ressources humaines.

Ø Nouveau projet: Projet de microcrédit à taux nul